Bienvenue sur le blog Ma pause mode ! L'univers d'une modeuse bavarde et curieuse.


En mode catastrophe pour la journée de la femme

La journée de la femme : une journée d'exception ... Ou pas. 
Hier c'était la journée de la femme et mon programme était des plus plaisant. Un début de journée des plus tranquille, une grasse mat', un repas en famille, une après midi cocooning et une soirée placée sous le signe de la mode et de la beauté. What else? Mais tout ne s'est pas du tout passé comme prévu :-(((( 

Ma journée de la femme a rimé avec imprévus en tout genre et "pas vraiment de chance". Dès le matin j'ai été réveillé très tôt pour x raison puis je n'ai pas pu me rendormir pour d'autres raisons. On n'oublie la grasse matinée et dès le p'tit dèj je me doute que mes cernes vont être bien marquées aujourd'hui... Puis, vient le moment de s'occuper de l'administratif. Qui dit administrations dit parfois marathon et surtout patience.
Source ici
Après plusieurs appels et ne trouvant pas de réponse satisfaisante, voici que je m'aventure dans les bureaux. Je survis à la file d'attente et une personne me reçoit. Je me dis ouf cette histoire va être réglée et je vais enfin pouvoir profiter de ma journée (enfin de ce qu'il reste de ma journée car j'ai appelé le matin et me suis résigné à me rendre directement dans ces organismes en début d'aprem)... Enfin, le ouf de soulagement, c'est ce que je me suis dit car la dame qui m'a reçu, m'a annoncé que j'avais encore bien des papiers à faire avant que cette histoire de paperasse administrative soit rayée de mon agenda. 
Bon je reste zen et je file faire quelques courses puis je rentre chez moi. Pour info, depuis mardi, je ne suis pas chez moi mais dans ma famille à une centaine de km Toulouse et à ce moment de ma journée j'étais déjà légèrement en retard sur mon planning et avais déjà affronter 2 ou 3 imprévus... Et là ce fut la vrai cata de la journée : panne de voiture sur le parking du centre commercial. Les petits désagréments du quotidien nous jonglons toutes avec mais les soucis imprévus et rageant comme la panne de voiture qui nécessite absolument un passage chez le garagiste;  ça on ne maîtrise pas et la seule solution est l'adaptation. Me voici donc partie pour une mission chez le mécanicien. 
Source ici
Je vous laisse imaginer la scène. Je me retrouve au garage entourée de mécanos et là je leur explique que j'ai une panne mais que je dois absolument récupérer ma voiture ce soir car j'ai une soirée pour la journée de la femme. Ben oui je ne perds pas espoir et je souhaite vivement que cette journée se termine bien mieux qu'elle n'a commencé. Malheureusement, ma voiture n'est pas d'humeur coopérative et il aura fallu une heure pour identifier la panne. Verdict : le démarreur m'a lâché :-( Toujours aussi positive, je demande une estimation pour la réparation, on me répond 1H30 à 2H donc je suis toujours dans les temps voire just on time pour mon retour à Toulouse et ma soirée. C'est déjà ça ! 
Mais une fois de plus un nouveau désagrément vient perturber ce milieu voire fin d'après midi. La pièce nécessaire est indisponible et je vais devoir laisser ma voiture jusqu'à demain midi et bien sûr plus une seule voiture de dispo au garage pour un prêt et personne pour m'amener à Toulouse pour la soirée.
Bilan des courses : plutôt que d'être à la soirée dont je vous parlais hier, je me retrouve dans ma chambre d'ado devant ma vielle TV et devant mon PC à vous pondre ce merveilleux descriptif de ma pitoyable journée de la femme. En espérant que vous me réconforterez avec des commentaires qui seront bien plus plaisants et positifs que moi car je suis sûre que certaines d'entre vous en ont bien profité !
Enfin, mon coup de gueule va bien au delà de cette succession de désagréments en tout genre car cette journée de la femme, n'a pas pour vocation d'être une journée cocooning. C'est surtout une journée qui, dans un monde égalitaire n'aurait pas lieu d'être... Oui, la journée internationale de la femme existe car des inégalités hommes/femmes subsistent encore au 21ème siècle... Les discours sur la parité sont encore bien loin d'être appliqués. A quand un monde meilleur avec la reconnaissance à sa juste valeur du statut féminin ?
A très vite, 
So...